Le business plan, outil opérationnel de votre stratégie d’entreprise

 

Le rôle clé d’un business plan dans une transmission d’entreprise
C’est un document d’une cinquantaine de pages qui contient les éléments de synthèse du projet : éléments quantitatifs et qualitatifs. Mais l’aspect qualitatif est parfois plus utile que les aspects quantitatifs.
– la description d’une stratégie commerciale d’implantation d’un produit nouveau – en France, en Europe, aux USA – nécessite des développements éclairés ;
– la description de l’échec d’un concurrent qui aurait le même produit est toujours utile ;
les gains de productivité obtenus sur une série particulière demandent des explications.

Des annexes seront nécessaires concernant notamment :

– soit des documents financiers jugés indispensables : délai des investissements nécessaires, calcul du fonds de roulement, prévisions de trésorerie, échéancier d’amortissement de la dette dans les LBO ;
– soit un accord commercial particulier ;
– soit une technologie (capital d’amorçage et risque – ou du moins ce qui peut en être dit, car les dirigeants de jeunes entreprises innovantes tiennent parfois à conserver certains secrets).

Lorsque l’investisseur aura bien compris votre plan et votre activité, ce que vous voulez, il verra assez précisément les besoins financiers de l’entreprise, les volumes d’activité et les rentabilités susceptibles d’être dégagées.
La société de gestion “A Plus Finance” (spécialisée dans la multigestion et le capital investissement) peut aider l’entreprise à trouver des co-investisseurs et des financements bancaires.
Pour chacun de ses métiers, A Plus Finance a mis en place des équipes de gestion dédiées (des financiers et des entrepreneurs), composées exclusivement de professionnels de leur domaine. La gamme de fonds de cette société offre aux investisseurs des stratégies d’investissement clairement stables et définies depuis plus de quinze ans.

Présentation du projet

S’agissant d’une entreprise au stade de la création :
– bien décrire les premiers “balbutiements” du projet. D’où vient-il ?
D’un laboratoire public ou privé, ou d’une association de personnes complémentaires… ?
– il faut une description précise ;

S’agissant d’une entreprise déjà existante :

– rappeler l’historique ; toujours utile pour comprendre la situation, et éventuellement les problèmes actuels ;
– la description des stratégies passées, des grandes décisions prises, est également nécessaire. Quel est le problème posé : croissance interne, croissance externe, situation de retournement entraînant des restructurations ? Ou bien une opération de transmission ?
– dans ces cas, de qui et vers qui ?
Présenter un organigramme situant les individus et vérifier que toutes les fonctions sont bien présentes. Par exemple dans les fonctions financières pour une entreprise d’une certaine taille : le contrôle de gestion, la trésorerie, la comptabilité.
Dans les activités de production : services achats, contrôle des achats en entrée, fabrication, contrôle qualité en sortie, stocks…