La gestion des risques : une nécessité pour la viabilité des PME

Fonds de roulement et cycle d’exploitation

L’efficacité de la gestion de fonds de roulement est particulièrement primordiale pour les petites entreprises surtout en période de ralentissement économique, telle que lors de la crise du crédit de 2010, où le resserrement des politiques bancaires pour l’obtention de crédit augmente leur vulnérabilité. Il est plus difficile pour l’entrepreneur de demander des fonds pour le FDR (fonds de roulement) en raison de la hausse du coût de l’emprunt, de la baisse de valeur des garanties disponibles, dont les actifs immobiliers, et donc la capacité de l’entrepreneur à fournir des garanties de qualité. Une société qui éprouve régulièrement et de façon permanente des problèmes de fonds de roulement connaît inévitablement des problèmes de capitalisation. Quand l’actif à court terme excède le passif à court terme, le fonds de roulement obtenu est financé à même les capitaux permanents de la société (par actions ou par dettes). Il importe de maintenir un fonds de roulement positif, d’abord pour s’assurer de pouvoir respecter ses engagements financiers à court terme, mais également pour éventuellement pallier des imprévus et pour rassurer les créanciers quant à la disponibilité des fonds requis pour faire face à ses engagements les plus pressants. Toutefois, si une société détient trop de stocks ou de comptes clients qui sont les deux principales composantes de l’actif à court terme, cela pourrait être coûteux et nuire à sa rentabilité. Pour rappel, ces actifs doivent circuler et se transformer le plus vite possible en argent. Puisque le FDR sert à faire face aux obligations courantes tout autant qu’à saisir des opportunités et à pallier des imprévus, on reconnaît que le niveau optimal peut varier selon les sociétés, le domaine d’activité ainsi que l’intensité de l’activité économique.

La gestion du fonds de roulement en tant que stratégie !

En période de ralentissement, alors que les clients peuvent avoir de la difficulté à respecter les délais de paiement et que les institutions financières resserrent leurs crédits, les besoins varient selon le cycle de vie et le rythme de croissance des sociétés, les entreprises en démarrage qui n’ont pas encore stabilisé leur marché auront besoin d’un fonds de roulement plus élevés que d’autres sociétés plus matures où les activités sont habituellement plus stables et également moins soumises à des variations imprévues. Lors des périodes de forte croissance, on voit souvent les crises de liquidités se manifester alors que le personnel n’arrive pas à gérer aussi efficacement qu’à l’habitude les stocks et les comptes clients qui sont à la hausse.
A Plus Finance gère depuis plus de trente ans des FIP, des FCPI et trois fonds de fonds. Cette société de gestion intervient dans tous les secteurs innovants. Elle cherche à se distinguer de ses concurrents avec des produits gérés (Fonds d’investissement de proximité, fonds commun de placement dans l’innovation, etc.) dans le cadre d’une approche prudente. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes de gestion. A Plus Finance a toujours comme objectif la création de la performance pour le client.