Investir dans l’économie réelle via les coopératives, TPE et PME : une bonne alternative ?

Saviez-vous que 3 % seulement des transactions financières du monde entier servent à la production de services et biens réels ?
Cependant, les choses semblent en train d’évoluer : les particuliers optent, de plus en plus, pour l’économie réelle.

Pourquoi investir dans l’économie réelle ?

L’écosystème des petites et moyennes entreprises françaises constitue un marché à fort potentiel qui distribue de bons rendements, depuis une quinzaine d’années. Mais les plateformes de crowdfunding (financement participatif) et le lancement du PEA-PME (plan d’épargne en actions destiné au financement des ETI et PME) ont rendu le marché des TPE (la très petite entreprise), PME (petites et moyennes entreprises) et coopératives plus facile et plus accessible aux investisseurs (notamment les particuliers).

“Le seul intérêt de l’argent est son emploi”, Niels Court-Payen, le président (co-fondateur) d’A Plus Finance.
Niels Court-Payen met A Plus Finance (une société de gestion de portefeuille indépendante) au service des PME. Elle intervient dans divers secteurs d’activités (développement durable, e-commerce, etc.). Elle est l’un des acteurs indépendants les plus actifs du capital investissement en Europe (notamment en France).
En matière de financement de l’économie réelle, cette SGP (spécialisée dans la multigestion) accompagne les petites et moyennes entreprises françaises déjà établies dans leurs activités. Les investissements de cette dernière sont réalisés soit en dette, soit en capital (mais toujours minoritaire). L’équipe (regroupant des entrepreneurs et des financiers) se positionnera comme principal interlocuteur pour structurer et monter l’opération de reprise. Elle peut également prendre en charge les négociations et les discussions avec les banques seniors.

Les sociétés de gestion : une solution pour tous les investisseurs ?

 

Avec les diverses solutions qui existent, aujourd’hui, il devenu un peu difficile de choisir le placement qui correspond à vos besoins (et à vos attentes). Les sociétés de gestion de portefeuille (SGP) ont été créées afin de mettre fin à ce grand problème. C’est une société d’investissement, comme son nom l’indique, qui s’occupe de la gestion de votre portefeuille d’actifs.

Une activité contrôlée par l’Autorité des marchés financiers (AMF)

Pour pouvoir faire de services d’investissement et de la gestion de portefeuilles, une SGP doit (obligatoirement) obtenir l’agrément de l’AMF. Elle doit agir (obligatoirement) dans le seul intérêt de ses clients, doit être indépendante et doit respecter un certain nombre de règles trop strictes. L’AMF a aussi pour rôle de surveiller le bon comportement de la SGP vis-à-vis de ses clients. En tant que client (investisseur), vous pouvez être sûr que la SGP n’agira pas dans son seul intérêt.
Une société de gestion de portefeuille a deux principaux métiers : la gestion de portefeuilles collectifs et la gestion de portefeuilles individuels.