Congo-Brazzaville : une nouvelle raffinerie verra le jour bientôt à Pointe-Noire

Selon les dernières actualités révélées par les journaux nationaux, grâce à une convention de financement accordée par l’entreprise chinoise Beijing Fortune Dingheng, le Congo-Brazzaville se prépare à s’équiper d’une deuxième raffinerie au niveau de la ville de Pointe-Noire. Ayant une capacité de 2.5 millions de tonnes par an, la nouvelle raffinerie permettrait de couvrir les différents besoins nationaux, tout en visant à faire du pays l’un des plus importants pays exportateurs des produits raffinés dans le continent. Alors que les experts appellent au respect de l’environnement et invite à la bonne gouvernance, les responsables des agences d’emploi se réjouissent pour les nouvelles offres d’emploi au Congo-Brazzaville qui seront mises dans le marché du travail par la nouvelle raffinerie de Pointe-Noire.

Les raffineries au Congo-Brazzaville

D’après les experts congolais, il est assez dur de trouver du pétrole lampant dans les différentes stations de services dans le pays. En effet, au niveau de quelques stations les pompes de livraison de pétrole lampant ont été même supprimées. Depuis 1982, la Congolaise de raffinage constitue la première raffinerie opérationnelle. Le Coraf ne couvre que 70 % des demandes du Congo-Brazzaville. C’est pour cette raison que les responsables ont pensé à lancer la construction d’une deuxième raffinerie permettant ainsi d’assurer 100 % des besoins du pays.
Le conseiller des missions, Alphonse Obami qui est chargé de l’aval pétrolier au niveau du ministère des hydrocarbures, affirme que d’après les chiffres estimés, il est fort probable que la deuxième raffinerie commence son travail dès le premier trimestre de 2021. D’après le conseiller des missions, “répondre aux besoins de l’industrie, ainsi qu’aux besoins de la population en carburants” sont les raisons principales qui ont poussé le gouvernement congolais à construire une deuxième raffinerie, en ajoutant, que ces besoins sont croissants. La deuxième raffinerie qui verra le jour très prochainement à Pointe-Noire, jouera un rôle très important dans l’exportation des produits pétroliers congolais dans les sous-régions dans un premier temps et dans le marché mondial dans un deuxième temps.

Le financement de la nouvelle raffinerie de Pointe-Noire

Alors que le montant de la convention de financement de la raffinerie qui serait implantée à Pointe-Noire n’a pas été révélé par les responsables, les caractéristiques de la nouvelle raffinerie ont été présentées par le représentant de l’entreprise Beijing Fortune Dingheng. En effet, Sen Shao affirme que sa société compte installer une raffinerie qui permettrait le raffinage de 2 500 000 tonnes/an. Les produits finis de la nouvelle raffinerie des offres d’emploi au  Congo-Brazzaville seraient principalement les gazoles de qualités supérieures, les pétroles lampants, les fiouls légers, les gaz de pétrole liquéfiés et les essences.