Congo-Brazzaville : plusieurs jeunes formés à l’étranger réclament une intégration

Selon les derniers chiffres révélés par les autorités congolaises, le gouvernement congolais a permis l’envoi de plusieurs centaines d’étudiants à partir de 2013, afin d’accomplir leur formation universitaire à l’étranger essentiellement en Russie et au Cuba. D’après les dernières actualités statistiques, près de 15 % des étudiants ont préféré regagner le pays après la fin de leur cursus universitaire et l’obtention de leur diplôme. Ces élites ont été reçues par le gouvernement congolais tout en leur garantissant qu’ils seront insérés professionnellement en leur proposant des offres d’emploi au Congo-Brazzaville dans leur secteur de formation.

 

Les médecins revenus de Cuba

 

Plusieurs étudiants ayant obtenu leur diplôme de médecine de Cuba ont préféré revenir à leur pays natal, au Congo-Brazzaville. Comme c’est le cas de Dorelle Divoko-Divoko, qui a fait partie des 256 médecins congolais qui sont rentrés dans le pays suite à 7 ans de formation visant à mieux servir son pays tout en garantissant les meilleures des conditions. Âgée de 28 ans, Dorelle a affirmé “ nous sommes rentrées avec l’objectif d’apporter l’aide qu’il faut aux citoyens congolais. Nous demandons juste aux autorités congolaises de nous permettre de travailler dans les meilleures des conditions en mettant à notre disposition les matériels qu’ils nous faut”.

 

Clément Mouamba, le Premier ministre du Congo-Brazzaville a affirmé que ces nouveaux médecins sont tels des perles, en déclarant que leur intégration dans les différents CHU du pays n’est qu’une question de temps. Le Premier ministre a assuré que “ tout est fait pour que ces perles intègrent la fonction publique du pays”.

À en croire Brun Jean-Richard Itoua, le ministre de l’Enseignement supérieur, tous les médecins venant de Cuba profiteront d’un stage avant d’être intégrés dans la fonction publique.

Les étudiants congolais diplômés de l’étranger

Il est important de rappeler que Cuba est l’un des premiers pays étrangers qui a pu accueillir le plus grand nombre d’étudiants congolais en formation dans le secteur de la médecine. Alors que d’autres étudiants ont préféré achever leur formation en France ou en Russie.

En effet, plusieurs étudiants ont choisi de terminer leur formation en Russie grâce essentiellement à des bourses de l’Etat du Congo-Brazzaville.