Afrique : la souveraineté économique du continent sera au rendez-vous à Tunis

Les 7 et 9 novembre prochains, la Cité de la Culture à Tunis accueillera la conférence internationale portant sur « la quête de la souveraineté économique et monétaire dans le continent africain du 21e siècle : perspectives et enseignement ».

Le débat sur la souveraineté économique de l’Afrique à Tunis

D’après les organisateurs de la conférence dont la Fondation Rosa Luxembourg, ce débat sera partagé par des experts en économie, des chercheurs, des journalistes, ainsi que des militants, venant des Etats-Unis, d’Inde, d’Europe et différents pays africains.
Au cours de cette rencontre, les conférenciers évoqueront essentiellement la question de la souveraineté économique et monétaire des pays africains, tout en cherchant des solutions grâce à des réformes politiques, économiques et monétaires. En outre, les conférenciers aborderont, la justice sociale, les problèmes d’employabilités et le manque d’offres d’emploi en Afrique afin d’essayer de trouver des solutions immédiates pour que les peuples africains puissent avoir une vie digne.

Débattre les défis

La conférence constituera une occasion pour les hauts responsables des pays africains pour débattre les défis auxquels fait face leur communauté et gouvernement comme la disponibilité des offres d’emploi au République démocratique du Congo. D’après l’organisateur Rosa Luxembourg, tous les conférenciers apporteront leur avis en débattant toutes les contraintes institutionnelles qui sont imposées par l’UE, ainsi que par d’autres institutions financières comme la banque mondiale et le FMI.
Les experts en économie discuteront essentiellement de la problématique de la gestion des dettes extérieures dont un grand nombre de pays africains est en train de subir.
Enfin, cette conférence constituera une occasion pour assister à la présentation du nouveau livre de Fanny Pigeaud et Ndongo Samba Sylla, le 6 novembre, pourtant le titre de « l’arme invisible de la Francafrique, une histoire du Franc CFA ».