Appareil photo numérique reflex

 

 

    Les limites du système

En réalité, chaque appareil a ses limites !

Si les reflex offrent de nouvelles perspectives en termes de la qualité d’image et de choix d’objectifs, ils sont malheureusement limités sur plusieurs plans qui peuvent être gênants.

Mise au point. Comme la prise de vue vidéo s’effectue miroir relevé, l’appareil ne peut utiliser le système de mise au point autofocus dédié à la photo, qui offre la meilleure réactivité.

Il est donc limité à la mise au point directe du mode Livevew, qui est plus lente et hésitante, et doit être activée manuellement chaque fois que le sujet bouge dans l’espace pendant la séquence.

En pratique, il est très difficile (pour ne pas dire impossible avec certains sujets remuants) de conserver une mise au point juste pendant une séquence.

Il vous faudra donc dans la majorité des cas suivre le sujet avec la bague de mise au point manuelle, ce qui un peu pratique avec un système qui offre une profondeur de champ très réduite et un écran de contrôle insuffisamment précis.

 

   La postproduction

Parlons maintenant de la photo. Vous venez d’immortaliser un instant et vous êtes satisfait de la prise de vue ! Attention, votre travail n’est pas fini. Il vous faut désormais passer à l’étape suivante, la postproduction.

Cette étape est nécessaire pour assurer la sauvegarde de vos fichiers numériques, les catalogues et les retrouver facilement ainsi que pour améliorer l’image et sa visualisation future, à l’écran ou pour une impression.

 

   Que faire de ses fichiers ?

Tout d’abord, vous devez prendre toutes les précautions pour ne pas effacer par mégarde une photo que vous avez prise.

Après chacune de vos sorties photo, prenez l’habitude de sauvegarder systématiquement et immédiatement vos images.

Comme ça, vous éviterez toute tergiversation lorsque vous devrez supprimer les fichiers de la carte mémoire afin de la réutiliser.

Soyez très méthodique, ce serait trop bête de perdre de bonnes photos.

Si vous avez pris vos photos en format Raw, il vous faudra les “développer” afin d’obtenir des fichiers dans un format image plus facile à partager (TIFF ou JPEG par exemple).

 

 

On parle parfois communément de “dérawtisation” pour cette opération.

Pensez à toujours conserver vos fichiers Raw originaux sans leur apporter de modification.

Ils sont équivalents des négatifs argentiques. Avec ces fichiers originaux, vous pourrez à tout moment créer une nouvelle version traitée de votre photo.

 

Je vous conseille donc de les conserver dans les dossiers d’origine attribués par l’appareil. Ce dernier leur donne une numérotation chronologique qui vous aidera plus tard à les retrouver.

Si vous avez pris vos images directement en format JPEG, il est très important de garder également un fichier non retouché en tant que “négatif original”.

 

Les meilleurs appareils photo du moment :

À la recherche d’un boîtier ? “On a testé pour vous” est un guide consacré aux meilleurs APN (appareils photo numériques reflex, compact, hybride, …) du moment dans les gammes experts, passionnés et amateurs.

Découvrez donc la nouvelle sélection des produits high-tech de “OTPV” ,comme le guide d’achat de Meilleur appareil photo hybride pas trop cher .